Accueil - Rencontres, activités et initiatives - Comités J.Krishnamurti francophones

Compte rendu de la rencontre internationale des Comités J.Krishnamurti à Brockwood Park en juillet 2015 (par des membres du Comité français)



Rencontre Internationale des Comités J.Krishnamurti du 3 au 5 juillet 2015
propos recueillis par des membres du Comité français

Une nouvelle rencontre a réuni cette année encore, désormais au rythme d’une fois tous les 2 ou 3 ans, des participants venant de toute l’Europe et d’autres continents. La fondation créée ainsi l’occasion d’échanges fructueux entre les comités.

Le programme de ces deux jours concocté par Jérôme Blanche et Alexandre Sole était encore plus dense cette année. Il a permis de visiter plusieurs thèmes et vidéos via des dialogues, des réunions et des discussions en petits groupes d’une dizaine de personnes.

Le samedi

Trois groupes de discussion se sont penchés sur les questions posées par les comités au sujet de leurs propres activités.

La projection de la première vidéo a permis d’explorer la question « L’homme peut-il se transformer radicalement lui-même sur le temps psychologique ? », Ojaï 1977 3e causerie.

La première discussion animée par Gisèle Balleys a investigué le sujet « Nous épanouissons-nous dans notre travail au sein des comités ? ». Elle a témoigné de son engagement et aussi de ses doutes et surtout de son implication après s’être retirée un temps du comité suisse.

La première réunion de développement pour la diffusion de l’enseignement de K a été menée par Bill Taylor, le directeur de l’équipe de développement, accompagné dans sa tâche par Raman, Vikrane et l’informaticien Michael Ledwith. Bill nous a parlé des trois aspects du développement :

- 1 La Communication d’information : email, etc

- 2 « How to reach ? » : c’est-à-dire atteindre de nouvelles personnes, notamment les jeunes, etc

- 3 Les fonds : l’aspect financier à travers l’association « Les Amis de Brockwood ».
Ce projet va se dérouler en 3 étapes :

- • d’abord, le lien entre la fondation et les activités des mature students, les écoles, le centre, les personnes en retraite et les volontaires ;
- • ensuite, l’échange entre les fondations et les comités au sujet de leurs activités publiques selon les différentes dispositions légales des pays ;
- • enfin, la traduction vers les différentes langues, à la question « Dans quelle langue voulons-nous recevoir les publications ? » la réponse donnée est « l’existence en différentes langues du dépliant décrivant l’ensemble des opportunités de séjour, retraite et autres formes de participation, offertes par le site de Brockwood ».

La langue ne constitue pas une barrière en soi : en réalité, le matériel est fourni aux groupes de la rencontre internationale en différents langages. Le dépliant, déjà traduit, est envoyé par la fondation.

L’idée de Jérôme est de partager les calendriers d’événements actuels des différents comités pour disposer à terme d’un unique calendrier montrant l’ensemble des événements K.

Le maintien du contact peut s’effectuer par le partage intercomités de nouvelles mensuelles via le portail des Amis de Brockwood que l’équipe de développement vient de mettre à leur disposition. Il s’agit alors de partager les activités, l’enseignement, les divers supports existants et l’hébergement.

Les avantages offerts par le portail des Amis de Brockwood vis-à-vis des liens entre les sites Web actuels sont les suivants : l’interactivité entre les comités et la fondation, par exemple la possibilité de « chat » entre les membres des comités et la fondation, l’utilisation de formulaires existants ou encore la création de nouveaux formulaires en relation avec les activités spécifiques d’un comité.

Les comités peuvent également ajouter des pages comme dans Wikipédia. La notification de nouveautés serait effectuée sur Facebook.

Le deuxième aspect du projet « Atteindre les jeunes » passe par le don d’un paquet de dvds et de posters aux universités intéressées par l’enseignement de K afin de réaliser des expositions et aussi par l’organisation de semaines de séjour à Brockwood pour les jeunes ou d’autres personnes nouvelles. Raman, du comité thaïlandais, s’intéresse plus particulièrement à cet aspect « Contact avec les jeunes ». C’est lui qui s’est occupé, en Thaïlande, de l’exposition « Contemplation » de grands posters illustrant des citations et des textes de Krishnamurti à l’instar de la campagne d’affichage effectuée dans le métro londonien, l’an passé.

Cela constitue un bel exemple de coopération incluant la participation de 6 universités de Thaïlande. Ce show bref de 26 panneaux est rendu percutant par la pertinence de la sélection dans l’oeuvre de Krishnamurti, citons l’une d’entre elles, par exemple, « Avec l’accomplissement d’un grand succès survient aussi la souffrance ».
D’ores et déjà, un livre gratuit intitulé « Pour les jeunes » est disponible : seuls les frais de port sont à charge des autres comités, il suffit de le demander à Stream Garden en Thaïlande.

Un premier exemple de réalisation a suivi en France, en Bretagne où Agnès Duraffour a organisé, au sein d’une association artistique cocréée, une exposition dans l’esprit de celle proposée en Thaïlande en s’informant auprès de Vikram et Raman.

La projection d’un deuxième extrait vidéo « Qu’entendez-vous par »Lire le livre de sa vie« d’un seul coup d’oeil ou en un seul regard ? », Saanen 1981, a été suivie d’un dialogue en trois groupes sur le thème « Lire le livre de l’Humanité ».

Le dimanche

La projection de la vidéo « Quelle est la signification de la méditation ? », Ojaï 1977 6e causerie, a permis d’examiner le rôle de la méditation dans notre engagement à la diffusion de l’enseignement de K.

La seconde réunion de développement prolongée d’une discussion libre a permis de répondre aux nombreuses questions des participants à ce sujet.

La projection d’un dernier extrait vidéo « Comment pouvez-vous rassembler toute votre énergie pour voir »ce qui est«  ? », Madras 1983-1984 2e causerie, à laquelle a été suivie d’un dialogue en petits groupes sur le thème « Que signifie vivre avec »ce qui est«  ? ».

En conclusion, la rencontre internationale des comités de cette année aura permis au projet de création d’un réseau interconnecté, le portail des Amis de Brockwood, de voir le jour. Un mot de passe d’accès au site va être mis à disposition des comités, afin de faciliter les échanges entre eux et la fondation. Un problème crucial de manque de fiabilité et d’essoufflement des ressources s’est révélé commun aux différents comités : Allemagne, Hollande, France ou Australie, la Finlande semble constituer l’exception qui confirme la règle.

La nécessité de coopération des Comités et le rôle d’interface de la Fondation se sont confirmés. Désormais, la Fondation sollicite les comités pour le partage de leurs données à jour via l’emailing. Depuis la rencontre internationale 2015, les adresses email des Comités ont été envoyées à cette fin d’interconnectivité ainsi que les contenus des panneaux de l’exposition thaïlandaise qui ont suscité un vif intérêt de la part des Comités.

Propos recueillis par Chantal Boumard et Inès Khan, membres du Comité Français - ACK.

PDF - 287.7 ko
CR_ICM_en anglais par A.Sole




  Connexion adhérent Accès adhérents | Espace privé | Plan du site | Références du site