Accueil - Rencontres, activités et initiatives - Centre Krishnamurti de Brockwood Park

W1411 - Grande Bretagne - Rencontre thématique en langue française : « A la découverte du réel » Semaine du jeudi 6 au jeudi 13 novembre 2014 au Centre Krishnamurti de Brockwood Park



ACK

*


Association Culturelle Krishnamurti
Site : http://www.krishnamurti-france.org/
ack krishnamurti-france.org

Rencontre thématique

A la découverte du réel

« Reconnaître ce qui est, c’est déjà s’en libérer ». K.

Semaine du 6 au 13 novembre 2014

au Centre Krishnamurti de Brockwood Park

Cette semaine est proposée par l’ACK en langue française et s’adresse à ceux qui se consacrent à la recherche de la réalité. La nôtre, celle du Monde et de la Société dans laquelle nous vivons.

« Brockwood doit être un lieu d’intégrité, de profonde honnêteté et d’éveil de l’Intelligence dans un Monde où règnent la confusion, le conflit et la destruction... »

Krishnamurti, extrait de « Brockwood aujourd’hui et dans l’avenir »
Tarif tout compris : 390 £ pour la semaine (6 ou 7 nuits, même tarif)
Réservation : 50 £ par carte bancaire en téléphonant directement au Centre Krishnamurti,
en précisant votre heure d’arrivée.

La clôture des inscriptions est le 15 octobre.

Arrivée : elle s’effectue le jeudi 6 novembre dans l’après-midi avant le dîner de 19h.
Départ : le jeudi 13 novembre après le déjeuner.

The Krishnamurti Centre
Brockwood Park
Bramdean, Hampshire
SO24 0LQ - Grande Bretagne
Tel. : 00 44 (0) 1962 771 748

site : www.krishnamurticentre.org.uk

info krishnamurticentre.org.uk

Pour toute information complémentaire, contacter :

Inès KAHN au 01 43 33 28 68 ou 06 77 90 51 16


La nature du conflit

A mon sens, il est important de poursuivre « ce qui est », le fait, l’état réel de notre être. Poursuivre le fait tel qu’il est et découvrir l’essence des choses, c’est cela, en somme, être sérieux. Nous aimons discuter, argumenter, être en contact avec des idées, mais il me semble que les idées ne mènent nulle part, parce qu’elles sont très superficielles, qu’elles ne sont que des symboles ; et s’attacher à des symboles, c’est se préparer une existence bien creuse.

C’est une tâche très ardue que d’éliminer des idées, ou de les transpercer, et d’entrer en contact avec « ce qui est », avec l’état réel de notre esprit et de notre coeur, et cette pénétration profonde, complète, totale, est la seule activité que je considère sérieuse. Le processus qui consiste à aller jusqu’à l’extrême limite du psychisme mène à la découverte de l’essence ; dès lors, il devient possible de vivre nos problèmes dans leur totalité et ils revêtent une signification toute différente.

Je voudrai pénétrer l’ensemble des problèmes que posent nos contradictions intérieures, l’explorer entièrement jusqu’au bout, si nous le pouvons ; non pas en idée mais en vivant nous-mêmes le fait de savoir si l’esprit est capable d’être complètement libéré de tout conflit. Il est impossible de découvrir cela en réalité, si l’on s’en tient au niveau des idées.

Il est évident que nous ne pouvons rien en ce qui concerne les conflits du monde extérieur ; ils sont provoqués à travers le monde par quelques personnes qu’il est impossible de maîtriser, et il se peut que nous soyons détruits par eux ou que nous soyons épargnés. La Russie, l’Amérique ou quelques autres puissances peuvent nous plonger dans une guerre et nous n’y pouvons pas grand chose. Mais je pense que nous pouvons faire quelque chose de radical au sujet de nos luttes intérieures, et c’est ce dont je voudrai que nous nous entretenions.
Pourquoi, à l’intérieur de nous-mêmes, à l’intérieur de notre peau, psychologiquement, sommes-nous dans de tels conflits ? Est-ce nécessaire ? Est-il possible de vivre une vie en laquelle il n’y a aucun antagonisme, sans végéter, sans nous endormir ? Je ne sais pas si vous y avez pensé, ni même si cette question représente un problème pour vous. Pour moi, un état de conflits détruit toute forme de sensibilité, déforme toute pensée ; là où il existe, il n’y a pas d’amour.
Chapitre extrait de : « Briller de sa propre lumière »


Programme de la rencontre
Les rencontres et les projections vidéos se tiennent dans la bibliothèque

Les DVD visionnés sont les 6 causeries de la série « Observer sans distorsion », à Ojaï en 1980. La durée moyenne d’une vidéo est d’environ une heure et demie.

- Vendredi 7 novembre 2014
-  8.00 Petit-déjeuner
-  10.00 Présentation et ouverture de la discussion
-  13.00 Déjeuner
-  17.00 DVD – 1ère Causerie « Observer sans distorsion » OJ80T1-6Q1-4-V-ENG
-  19.00 Dîner

- Samedi 8 novembre 2014
-  8.00 Petit-déjeuner
10.00 DVD – 2ème Causerie « Observer sans distorsion » OJ80T2-6Q1-4-V-ENG
-  13.00 Déjeuner
-  17.00 Discussion
-  19.00 Dîner

- Dimanche 9 novembre 2014
-  8.00 Petit-déjeuner
-  10.00 DVD – 3ème Causerie « Observer sans distorsion » OJ80T3-6Q1-4-V-ENG
-  13.00 Déjeuner
-  17.00 Discussion
-  19.00 Dîner

- Lundi 10 novembre 2014 (JOURNEE LIBRE)
-  8.00 Petit-déjeuner
-  13.00 Déjeuner
-  19.00 Dîner

- Mardi 11 novembre 2014
-  8.00 Petit-déjeuner
-  10.00 DVD – 4ème Causerie « Observer sans distorsion » OJ80T4-6Q1-4-V-ENG
-  13.00 Déjeuner
-  17.00 Discussion
-  19.00 Dîner

- Mercredi 12 novembre 2014
-  8.00 Petit-déjeuner
-  10.00 DVD – 5ème et 6ème Causerie « Observer sans distorsion » OJ80T5-6Q1-4-V-ENG
et OJ80T6-6Q1-4-V-ENG
-  13.00 Déjeuner
-  17.00 Discussion et clôture de la rencontre
-  19.00 Dîner

* Possibilités :
- visite de l’Ecole de Brockwook
- découverte des deux villes les plus proches : Petersfield et Winchester,
- promenades dans la campagne environnante


PDF - 143.7 ko
Brockwood nov 2014




  Connexion adhérent Accès adhérents | Espace privé | Plan du site | Références du site